Le peintre Lionel Cohen, est un homme plein de cordes à son arc.
Non rassurez-vous je ne vais pas vous dire qu’il est aussi musicien quoi que…..

Cette confidence sera dans un prochain article.

Pour l’instant intéressons-nous à qui est cet homme.

Si vous regardez ses publications, vous découvrez un sportif aguerri.
Un marathonien, mais comment y est-il arrivé ?
Simplement, une proposition d’un copain : ça te dirait de faire un marathon ?

C’est une proposition que l’on accepte tous les jours, un challenge dans lequel on s’engage tous les matins…
Et bien pour ce forcené, oui c’est un défi que l’on relève.

C’est sûr que Lionel a toujours pratiqué le sport.

 Bébé, chez les bébés nageurs. Je plaisante pour bébé nageur, mais pas pour la natation. En presque 15 ans de cette discipline, les bassins se souviennent encore de ses entraînements.

Ensuite, coureur, cycliste, pour aboutir à triathlète. Et oui votre artiste est un jusqu’au- boutiste… Tenace, il ne s’arrête jamais.

Encore plus dans ses passions. Dans ses toiles, C’est un éternel insatisfait.

Son fonctionnement est très simple :  Allez toujours au-delà de ses performances.

En sport comme dans sa création, il faut que le résultat soit à la hauteur de ses nombreuses heures de travail. Et encore….

Puisque l’on est dans la confidence: Une amie de la famille de Lionel Cohen appréciée beaucoup ses toiles, lui peignait par Hobbies et ne pensait absolument pas à les rendre public. Quant à elle, elle avait jeté son dévolu sur le café vert de la Goulette.

Est-ce que vous savez ce que cela peut faire quand une femme est décidée ????

Et bien vous le savez car chemin faisant, il a pris conscience que sa peinture plaisait, qu’il pouvait raconter se qu’il ressentait.

Ses premiers tableaux sont très différents de ce qu’il peint maintenant.

On pourrait qualifier son style de naïf, innocent mais tellement profond, avec des couleurs éclatantes.

Peu figurative, mais tellement expressive sa peinture.

Lors d’une fête donnée en l’honneur de sa fille Lionel Cohen a réalisé, la décoration de la cantine de l’école Ozar a Thora de Créteil. Et là pour la première fois, il a enfin dévoilé ce qu’il faisait.

Perfectionniste, il explore encore et toujours de nouveaux thèmes. De l’hébraïque, en passant par les cartoons, les portraits.

Son évolution est perceptible.

Vous commencez apercevoir l’artiste, Un perfectionniste, ses défauts, ses qualités. Un insatisfait, volontaire et déterminer à toujours se surpasser.

Ce qui intéresse notre peintre, c’est de toujours se lancer des défis.

Parler de soi, est un challenge pour cet homme discret.

Mais il lui semblait normal que vous découvriez qui il est.

Attention il a encore tellement de facettes à nous faire découvrir….

Articles recommandés

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

X